10 raisons pour lesquelles l’ESSEC a raison et Sciences Po a tort…

Auteur: | Categorie: Actualite, Integrer une prepa | Tags: , , , |

De faire une politique de quotas!

1/ l’acces a l’information est la meilleure maniere de pousser les eleves a reussir. C’est pour cette raison que le programme “une grande ecole, pourquoi pas moi?” est un succes. Si l’on cree des vocations, les eleves auront envie de se battre pour reussir pour de bonnes raisons.

2/ la politique de quotas favorise en partie les enfants de professeurs

3/ pourquoi vouloir marquer une difference? Le principe de l’ecole republicaine est justement de ne pas differencier chaque etudiant. Chaque eleve a sa chance et les meilleurs feront la difference.

4/ il est possible d’aider financierement les eleves defavorises sans imposer une politique de quotas. Il est important de proposer des systemes de bourse pour les eleves dans le besoin mais cela ne doit pas avoir un impact sur la selection des eleves. Le processus de bourse doit etre separe.

5/ pourquoi refuser une politique de quotas est une mesure raciste? Bien au contraire! C’est justement revenir a un principe simple: chacun est loge a la meme enseigne quelquesoit son parcours passe.

6/ le principe du concours est juste. Toute personne est anonyme face au correcteur et c’est la meilleure facon de pouvoir differencier les eleves de maniere equitable.

7/ il est possible d’eviter cette politique de quotas en donnant acces aux eleves defavorises a des ecoles privees grace a une bourse. Depuis plus de 30 ans, les prepas privees ont montre leur capacite a glaner les meilleures places du classement et envoyer beaucoup d’eleves dans les meilleures ecoles. Il serait juste de donner acces aux eleves defavorisees a une prepa privee s’ils le souhaitent. Un systeme de bourse pourrait etre possible grace a l’aide des anciens. Un principe de solidarite est possible comme cela se fait a ginette (les riches paient des frais plus importants que les pauvres…)

8/ faire une politique de quotas c’est maintenir le stigmate d’etre “favorise” pour la suite. Sur le meme principe que les admissions paralleles dans les ecoles de commerce et d’ingenieur, voie qui a ete longuement critique et devalorise depuis des annees, les eleves issus des “quotas” seraient implicitement consideres comme “moins aptes a reussir”. C’est injuste!

9/ Sciences Po veut se donner bonne conscience en facilitant l’acces a certains eleves mais cette mesure sera nefaste sur le long terme car son concours perdra en credibilite. Quel est l’interet de ce concours s’il existe des biais pour y rentrer?

10/ comment evaluer les eleves “defavorises” venant de l’etranger? Eux aussi auraient droit a un “traitement de faveur”? Comment definir “un eleve defavorise” venant d’un pays en developpement ou d’un pays riche? Tout le monde serait loge a la meme enseigne? Cela n’a pas de sens…